Rencontre avec un Panda

Aujourd’hui nous avons rencontré un des talentueux artistes présents sur notre e-shop : JEAN MICHEL PANDA.

Une chose est sûre, son univers ne risque pas de vous laisser indifférents (ou vous êtes vraiment de grosses brutes) !

Ok JM, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Corentin, 22 ans, passionné par les réseaux sociaux depuis MSN, Skyblog et Myspace. J’ai commencé sans ambition particulière avec Twitter, à divertir les internautes. Cela m’a permis de franchir la barre des 100000 followers sur mon compte personnel (@cocopostel), en 2 ans de conneries. J’ai ensuite créé mon blog « Jean Michel Panda » à la manière d’un site de divertissement, qui s’est rapidement transformé en marque !

 Pourquoi les pandas ? Qu’est ce qui s’est passé?

Suite à l’engouement créé sur Twitter avec une peluche panda, je me suis dit que ça pouvait être un chouette personnage pour mon blog. Et puis, qui n’aime pas les pandas ?

Où puises-tu ton inspiration tous les jours ?

Instagram, c’est mon réseau favori en ce moment ! J’observe pas mal les comptes des instagrammeurs / blogueurs.

 Une créa, un film, un artiste qui t’a marqué ?

J’aime le style et la folie de Yannis du groupe Foals. Ça me donne toujours des frissons quand il se déchaine sur son tom basse!

 Une musique et un lieu pour bosser ?

En ce moment c’est plutôt Youth Lagoon / Jamie XX. J’aime bien travailler en espace de coworking, pour rencontrer et échanger sur divers projets la plupart du temps liés au numérique.

(Oui, bientôt sur le shop : le panda-robot qui range ta chambre à ta place, disponible en 2032).

 Un T-shirt ou Sweat que tu as particulièrement squatté/usé?

Ni t-shirt ni sweat mais plutôt une chemise à carreaux que j’ai piqué à mon père. En mode “bucheron pas viril” quand j’étais ado.

 Une phrase que Jean-Michel Panda ne dira jamais.

 « L’extinction des pandas, on s’en fout. »
C’est d’ailleurs la prochaine étape dans mon développement. Avec Jean Michel, on va faire au mieux pour aider cette espèce animale qui souffre aujourd’hui.

You may also like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *